» Carnet de voyage  » Italie du Nord

carnet de voyage
Italie du Nord

Août et Septembre 2020

Partons pour 17 jours à travers le nord de l’Italie. Ce pays au multiple visage entre le nord et le sud réserve bien des surprise. En commençant sur les bord de l’Adriatique, et remontant progressivement, ce billet propose de découvrir à travers ses photos et ses 4 vidéos tous les visages de ces régions : mer, plaine, ville et montagne.  Fin en point d’orgue avec les Dolomites et Venise, coup de cœur de ce voyage.
1400 km en 17 jours avec Xavier, Clara, Marine et Liam

198

photos

Les vidéos

4 épisodes disponibles

Pesaro

Ville natale de Rossini, rempli de musique sortant des conservatoires de la ville, et bordée par la mer Adriatique

Remini

Ville aux charmes italiens classiques, Remini a aussi un pont du 1er siècle, datant de l’Empire Romain

Ravenne

Dernière capitale de l’Empire Romain d’Occident, Ravenne est aussi un haut lieux de la spiritualité chrétienne primitive. De nombreux monuments religieux sont encore remarquablement constaté, et datent de l’avant chiisme catholique-orthodoxe, mêlant occident et orient.

Le mosolée

Datant du 4ème siècle, intégralement recouvert de mosaïque bleutée

Basilique San Vitale

Datant du 6ème siècle, le choeur est recouvert de mosaïque de la même époque. De plan ortogonal, le reste de l’église est recouvert de peinture baroque.

Le baptistaire

Appelé également baptistaire orthodoxe, il est, une fois de plus, recouvert de mosaïque représentant le baptême de Jesus, accompagné des 12 apôtres.

Bologne

Principale ville de l’Emilie-Romagne, ville riche de ces marchants et du commerce du vin, devenue étudiante, Bologne est un ville qui a le vent en poupe pour les voyages.

Arcades classées à l’UNESCO.

Déambuler dans les rues

Bologne est connue pour sa couleur et pour ses arcades. 42km au fil des rues, qui servent à se protéger de la pluie et de la chaleur. Une vraie marque de fabrique.

Les tours Asinelli et Garisenda

Impressionnantes par leurs âges (entre le XI et XIIIème siècle), et par leur hauteur (100m pour la plus hautes), les tours jumelles sont le véritable symbôle de Bologne.

L’université de Bologne

Une des plus vieille université du monde, avant que Napoléon ne la déplace, occupait ses locaux. Recouvert d’écusson de famille d’élève et de professeur, il comporte une salle d’anatomie, destinée à la dissection de cadavre, avant que des modèles en cire soit utilisé, à cause de problème d’hygiène.

Milan

Milan est la capitale économique de l’Italie. Riche et prospère, cité mondiale de la mode, elle a été construire par les autrichiens. Ici, ne recherchez pas le style baroque à l’italienne, le style dominant est germanique.

Eglise Santa Maria della Grazie classée à l’UNESCO

Le Duomo

La cathédrale de Milan est le joyaux de la ville. Du XIVème siècle, en marbre, gothique, elle s’élance vers le ciel avec une blancheur immaculée. Elle est la troisieme église la plus grande du monde après le Vatican et Seville.

Déambuler dans Milan

Ville hétéroclite et monumentale, Milan n’est pas un modèle de grâce. Elle reste parsemé de classique, avec sa Galerie, sa Scala, et ses églises comme Saint-Ambroise.

Lac de Côme

Parmi les plus beaux lacs du monde, lieux de villégiature prisé du XIXème, époque qui a façonné ses abords, ce Lac de Côme est aussi inconique par le nombre de film tourné à ses abords et pour le stéréotype du lac romantique de montagne qu’il a institué.

Classé à l’UNESCO au titre des Sacri Monti

Côme

Ville qui a donné son nom au lac, une des plus grande à ses abords.

Bellagio

Nom les plus connus, devenus un célèbre casino de Vegas, Bellagio est surement la plus belle ville du bord du lac, avec ses abords romantiques très début du siècle précédent. On s’y sent en vacances comme en 1920.

Faire le tour du lac

On récupère notre voiture, et on part faire le tour du lac, village après village.

Bormio et le passo Stelvio

Partons rejoindre les Dolomites, via la Val Tellina et le Val Venosta

Bormio

L’équivalent de l’Alpe d’Huez italien, cette riche ville niché dans les Alpes se révèle une étape reposante et ressourçante.
Une station de ski alpin d’été, perché sur ses montagnes, propose la pratique tout l’année sur neige.

Passo Stelvio

Célèbre col italien, qui se mérite pour être atteint par une route en lassé. Tellement caractéristique qu’Alfa Romeo en a fait nom d’une voiture !
Très prisé des cyclistes et sport de grimpe en tout genre, et passage mythique du tour cycliste d’Italie, le passo Stelvio marque la limite entre la Lombardie et le Sud-Tyrol. Cette limite régionale est aussi une limite linguistique, le Sud-Tyrol parlant majoritairement l’allemand.

Les Dolomites

Massif montagneux des Alpes, les Dolomites charment par la beauté de ses montagnes et de ses paysages au premier coup d’oeil. Les pics sont dressés vers le ciels, et les vallées sont verdoyantes, parsemé de maison de montagnes caractéristiques de cette région. C’est le coup de cœur de ce voyage.

Lago di Carezza

Première étape et pas des moindres, le reflet des montagnes sur ces eaux couleurs émeraude donne tout de suite le ton de la suite de notre séjour dans les Dolomites.

Le Val Gardena et Alpe di Susi

Les Dolomites fonctionnent en vallées. Le Val Gardena est l’une d’elle. Elle a la particularité d’être l’une des dernières à utiliser le ladin, un dialecte local encore utilisé officiellement. Ici toutes les villes sont indiqués en trois langues : italien, allemand et ladin.
Dans cette vallée se retrouve Alpe di Susi, le plus haut alpage d’Europe. Un lieu hors du temps et du monde, tellement les paysages sont beaux et le calme, olympien.

Le Maromalada

Point culminant des Dolomites, le Marmolada est massif composé de plusieurs pics. Le plus haut culmine à 3 343 m d’altitude. A son sommet, la vue sur les montagnes, parsemé de nuage cotonneux est à 360°

Lago di Sorapis

Le rendez-vous rando des instagrameurs, après 2h de marche, on arrive sur ce lac de montagne à l’eau vert turquoise impressionnante. Elle arrive après une chemin vertigineux à flanc de montagne, un régal.

Venise

On ne présente plus Venise. Ses canaux, ses maisons, sa lagune.
Première visite sur ce blog, lors d’un été particulier, post-Covid, qui a vidé les rues de la ville flottante pour une découverte inédite de la cité des Doges.

Déambuler dans Venise

Véritable dédale sans boulevard, ni avenue, rejoindre un point de Venise devient tout de suite une visite tant le plan de la ville est complexe, mais surprenant à chaque coin de rue et de canaux.

Place Saint-Marc

Cœur de Venise, avec ses façades homogène, sa basilique et son campanile.

Burano

Parmi les îles connues de la lagune de Venise, Bruano est le lieux des artistes et des brodeurs. Célèbre pour ses maisons colorées, elle invite à une balade tranquille sous une chaleur accablante.

Autour du voyage

Le bilan carbone

400 kg équivalent CO2

De Paris à Milan en TGV
Voyage locaux en train
Sauf de Côme à Venise en voiture
Retour de Venise à Paris en avion

Source de calcul : carbonfootprint.com

Suivez mes voyages
sur Instagram

Dessins de
@marinetell

Marine Tellier est illustratrice. Elle était ma compagnonne de ce voyage.

Aller plus loin !