CARNET DE VOYAGE
Les Pouilles

AOÛT / SEPTEMBRE 2016

C’était un voyage rêvé. Après de multiple lectures, et de découvertes via des photos, les Pouilles étaient devenue ma destination la plus attendue pendant quelques années. Enfin, nous y sommes, et c’est devenu une de mes destinations préférées. Parti fin août/début septembre, les conditions étaient idéales en terme de météo et fréquentation. Découvrons ensemble le talon de la botte, dont le charme en met plein les yeux.

Les vidéos

2

avec
Xavier et Gabriel

794

kilomètres parcourus

Le Gargano

Véritable maléole de la Botte italienne, le Parc national du Gargano est une veritable poumon vert en pleine Italie du Sud. Promontoire haut perché au-dessus de la mer, il offre de nombreuses falaises et villes vertigineuses pour le plus grand plaisir des yeux.

C’est également la partie du voyage qui n’apparait pas dans les vidéos, à cause d’une carte miniSD perdue dans la moquette de la voiture.

Découvrez : Rodi, Peschici, Vico del Gargano, Mattinata, Monte Sant’Angelo, Vieste et la Baie de Zagare

La côte adriatique

Quasiment toutes les villes qui s’accrochent à la côte adriatique des Pouilles valent le détour. La mer turquoise, les maisons blanches, les falaises surplombant les vaguent ne laissent aucun voyageur indifférent.

En s’éloignant de quelques kilomètres à l’intérieur des terres, on découvre d’autres joyaux aussi beaux qu’improbables : Martina Franca et ses rues baroques, Alberobello et ses trullis, Ostuni et ses rues blanches.

Découvrez : Trani, Bari, Pogliano a Mare, Monopoli, Alberobello, Martina Franca, Ostuni

Le Salento

Le Salento, extrême sud de la botte italienne, avec sa capitale Lecce. Joyaux baroque, qui vit plus la nuit que le jour avec des rues pleines d’artistes et de terrasses, elle est une étape immanquable pour qui veut visiter les Pouilles.

Le reste du Salento vaut le coup d’oeil, et le parcours par la côte entre Otrante et Gallipoli via Leuca offre, une fois de plus, d’incroyables falaises au dessus de la mer

Découvrez : Lecce, Otranto, Leuca, Gallipoli, Nardo, et Tarente

Le bilan carbone

0,95 t équivalent CO2

Depuis Toulouse jusqu’à Rome et de Rome à Paris en avion : 0,94 t
Le reste dans les déplacements en voiture sur place.

soit

53%

de ce que la Terre peut supporter par personne par an pour stopper l’accroissement de l’effet de serre.

Source de calcul : Fondation Good Planet

Réagissez, partagez !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les Pouilles sur Instagram

Une publication partagée par Xavier Lcz (@xlcz) le

Aller plus loin !