CARNET DE VOYAGE
D’Oslo à Stockholm

NOVEMBRE 2016

Partir en Norvège et Suède au mois de novembre, c’est d’abord aimer le froid. -10°C en arrivant à l’aéroport d’Oslo, « même pour moi, c’est froid » disait mon voisin d’avion qui vivait en Norvège depuis plusieurs années. C’est aussi aimer la nuit : les journées sont une simples successions de lever et coucher de soleil, sans entre-deux. Mais ce voyage aura gravé dans ma mémoire des nuances de couleur dans le ciel qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Il m’aura permis de découvrir l’esprit scandinave : c’est posé, calme, design, nature.

Grande montagne de cuivre de Falun

3

épisodes

22

minutes
de vidéos

5

avec
Xavier, Claire, Océane,
Charles et Marion

Oslo

Capitale de Norvège, Olso par -10°C est un Olso qui aime se vivre à l’intérieur. Le centre ville n’est pas grand, et invite à se poser. Commençons par Vigelandsparken et ses statues humaines éloquentes, avant de s’enfoncer dans la nuit aux alentours de l’heure du goûter pour découvrir le port, le château, l’hôtel de ville et enfin, l’Opéra d’Oslo.

Moss et Sønder Jeløy

En moins d’une heure, en partant d’Oslo, on peut atteindre Moss, ville tranquille sur le bord de la mer. Moss est surtout le départ de ferries qui permettent de rejoindre le sud de la Norvège et quelques îles en voiture assez rapidement, avec des rotations serrés.
De Moss, on accède facilement au Sønder Jeløy, parc naturel doucement valloné, parsemé d’habitats typiques de Scandinavie. C’est parti pour la balade.

Åmål

En route vers la Suède, pour rejoindre Åmål, où je rejoins Océane qui est volontaire européenne. Cette ville est située sur le bord du lac Vänern, plus grand lac d’Europe hors Russie.

Gävle

Malgré toute apparence, on dit « yeuvle ». Première étape d’un roadtrip qui nous amène un peu plus au nord pour faire le tour du Lac Siljan avec Charles, Gävle est une ville qui possède encore un vieux centre historique, avec des maisons en bois typiques de la Suède. Il est 15h30, partons pour une visite au crépuscule.

Le lac Siljan

Formé en partie dans les restes d’un immense cratère de météorite, le lac Siljan offre des paysages et des couchers de soleil à couper le souffle. Les multiples villes qui le bordent, tranquilles à cette période de l’année permettent de rencontrer une Suède plus nature, plus proche de ses traditions.
Première étape : Rättvik, et son ponton interminable sur le lac (qu’on vous déconseille de faire la nuit après notre expérience)
Deuxième étape : Leksand, qui a reconstruit un village typique suèdois d’il y a quelques siècle (très viking dans l’approche)
Troisième étape : Lundbjörken, tout petit port avec ses cabanes à bateau
Quatrième étape : Mora et la pointe nord du Lac

Stockholm

Plus grande ville et capitale de Suède, Stockholm est un archipel. Dispersée sur plusieurs îles, c’est une ville qui aime l’eau ! Son vieux centre Gamla Stan offre une très belle balade dans des rues historiques, parsemées de café et salon de thé où il fait bon se réchauffer autour d’un fika.
Mention spéciale au Fotografiska, musée de la photo, qui, en plus de ses expositions, permet de se restaurer avec une vue imprenable sur la ville et l’eau qui l’entoure.

Le bilan carbone

1,52t équivalent CO2

Depuis Paris vers Olso et retour de Stockholm à Paris en avion : 1,34 t
Entre Olso et Stockholm en train : 0,02 t
Roadtrip autour du lac Siljan : 0.16 t

soit

84%

de ce que la Terre peut supporter par personne par an pour stopper l’accroissement de l’effet de serre.

Source de calcul : Fondation Good Planet

Réagissez, partagez !

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Aller plus loin !